couv_DMP_VF2.png

PAPIER DE PIERRE

Le papier de pierre… Cela ne vous dit absolument rien ? Pourtant, cette invention est le fruit d’un tout nouveau procédé de fabrication du papier. Dans ce dernier, les fibres de cellulose extraites du bois ne constituent plus la matière première du papier. Elles sont remplacées par du carbonate de calcium, un minéral donc. L’invention taïwanaise a de quoi faire pâlir tant notre méthode traditionnelle de fabrication du papier que les qualités intrinsèques de ce dernier.

 

Le papier de pierre est composé de carbonate de calcium à 80 % et de polyéthylène à 20 %. Le carbonate de calcium est un minéral assez commun que l’on retrouve dans la craie, le marbre ou les coquilles d’escargots. Il est possible de l’extraire de carrières ou de le récupérer dans les débris de chantiers de construction. Quant au polyéthylène, c’est un plastique de la vie quotidienne qui compose nos bouteilles cosmétiques, nos films alimentaires ou encore nos sacs plastiques. Il est utilisé sous forme de résine et sert de liant dans la fabrication du papier de pierre. Ainsi, les deux matières principales de ce papier le rendent recyclable à l’infini, contrairement au papier traditionnel qui a sans cesse besoin d’un ajout de fibres neuves pour pouvoir être recyclé et pas plus de cinq fois.

 

Le papier de pierre est écoresponsable. Sa composition n’entraîne aucune pollution des sols. La réelle particularité du papier de pierre repose dans ses caractéristiques surprenantes. Il est résistant au feu, à l’eau et aux insectes tout en étant biodégradable, à raison d’une exposition au soleil entre 12 et 18 mois. 

 

Sa composition en polyéthylène soulève une question. En effet, si le papier de pierre est dit biodégradable, chacun sait que le plastique, lui, ne l’est pas. Ainsi, lorsque le papier de pierre se décompose au soleil et qu’il revient à son état initial, le polyéthylène, lui, est toujours bien présent. 

Il faut regarder les ravages déjà causés par le polyéthylène Un des exemples les plus édifiants est certainement celui des gyres de plastique. Ces véritables continents de déchets plastiques empoisonnent nos océans VOIR CONTINENT7.NET 

 

L'industrie papetière n’est pas la première cause de la déforestation dans le monde. Cette place revient, et de loin, à l’activité agricole qui est à l’origine de 90% de la déforestation mondiale. En réalité, seulement 11% de la récolte mondiale de bois sert à la fabrication du papier. 

 

Alors pourquoi avoir choisi l’écoresponsabilité du papier de pierre.  il s’avère d’une grande utilité dans les domaines de l’édition ou l’archivage. La fabrication du papier de pierre ne demande l’abattage d’aucun arbre, l’utilisation d’aucune eau.

 

Et nous voulons très prétentieusement que nos livres résistent au temps.

  • Google Play - White Circle

Téléchargez l'application DMC.

C'est gratuit.

© www.dismoipourquoi.com 2019. Tous droits réservés.